Publié le 14 octobre 2020 Mis à jour le 14 octobre 2020
le 14 octobre 2020

Découvrez cet article publié dans le cadre de la Fête de la Science 2020, rédigé par Emilie Lanciano et Pauline Remaud.

Un article intitulé « Lyon : le confinement, une parenthèse propice aux innovations sociales dans l’alimentation ? ». est publié dans le cadre de la Fête de la science 2020 (du 2 au 12 octobre en métropole et du 6 au 16 novembre en outre-mer et à l’international) dans The Conversation France. Cette nouvelle édition aura pour thème : « Planète Nature ? ».

Il est co-rédigé par Émilie Lanciano, coresponsable de la chaire d'entrepreneuriat en Économie Sociale et Solidaire, professeure en Sciences de Gestion, chercheure au laboratoire Coactis et Pauline Remaud diplômée du Master ESS, chargée de mission ASIS, laboratoire Coactis

Accès direct : La Chaire Économie Sociale et Solidaire I ASIS I Le Laboratoire COACTIS I La mention Économie Sociale et Solidaire I Contacts


La Chaire Économie Sociale et Solidaire

Portée par l’Université Lumière Lyon 2 et les acteurs de l’ESS, la chaire « entrepreneuriat en économie sociale et solidaire » s’inscrit dans le souci et la volonté de relever pour l’ESS quatre enjeux qui paraissent primordiaux :

  • Lisibilité et visibilité : La nécessité d’en accroître la lisibilité et la visibilité c’est‐à‐dire la question de sa connaissance et de sa reconnaissance ;
  • Développement du mode d’entreprendre : le développement du mode d’entreprendre qu’elle concrétise, notamment en permettant à elle-même et à ses entreprises de développer leur performance globale (économique et sociale) et ainsi de montrer leur efficacité ;
  • Différenciation de l’ESS : l’évitement du piège de la « banalisation » au regard d’une logique économique dominante, impliquant notamment d’œuvrer pour garantir la différenciation de l’ESS, particulièrement en travaillant la question de la gouvernance et du management de ses entreprises ;
  • Produire une offre « Economie Sociale et Solidaire » : la capacité à produire une offre « Economie Sociale et Solidaire » alternative et différente de l’offre classique pour répondre à la demande sociale, par une volonté de s’engager dans un processus continu d’innovation économique et sociale.
En savoir plus: https://chaireess.univ-lyon2.fr/home-2/presentation-chaire
 

Le programme Espace alpin ("Interreg Espace Alpin") ?

Poster ASIS
Poster ASIS
Depuis 2000, ce programme vise à soutenir le développement régional durable dans la région alpine. Celui-ci concerne sept pays de l’arc alpin : la France avec quatre régions éligibles (Alsace, Franche-Comté, Rhône-Alpes et Provence-Alpes Côte d’Azur), l’Italie, la Slovénie, la Suisse, le Liechtenstein, l’Allemagne et l’Autriche.
Participant à la stratégie européenne 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive, il offre aux parties prenantes un cadre pour développer, expérimenter, mettre en œuvre et coordonner de nouvelles idées.
En tant que moteur de développement et de changement, le Espace alpin ("Interreg Espace Alpin") réunit trois fonctions :
• amorcer et financer des projets concrets permettant la réalisation des objectifs du Programme ;
• alimenter les débats sur la politique de cohésion et le futur de l’espace alpin;
• agir comme catalyseur de coopération et de solutions communes au sein du territoire éligible.

Le programme s'articule autour de quatre priorités :
1) Un espace alpin tourné vers l'innovation ;
2) Un espace alpin à faible émission de carbone ;
3) Un espace alpin où il fait bon vivre ;
4) Une bonne gouvernance de l'Espace Alpin.

C'est à la 1re priorité que le projet "Alpine Social Innovation Strategy" (ASIS), conduit par notre Chaire d'entrepreneuriat en Économie sociale et solidaire doit répondre.
 

ASIS, un espace alpin innovant

L'Union européenne co-finance le projet ASIS et le soutien a hauteur de 1 528 536 d'euros pour la période 2018-2021, via le Fonds européen de développement régional.

Le projet européen ASIS ayant pour objectif de développer l'innovation sociale dans l'Arc Alpin, la Chaire ESS et ses partenaires sont ainsi chargés dans les 3 ans (avril 2018-avril 2021) de :
• définir précisément l'innovation sociale et en établir une vision commune sur l'espace alpin ;
• proposer des outils de développement transférables, en particulier pour que l'innovation technologique ne soit pas coupée de l'innovation sociale (plateforme, programme de formation), permettant aux acteur/trices public/ques et privé.es de mettre en place des actions favorisant l’innovation sociale sur leur territoire ;
• produire un "livre blanc des politiques publiques pour le développement de l'innovation sociale", action de plaidoyer dans l'Union européenne, afin d’intégrer l‘ensemble des enjeux sociétaux (problématique sociale et environnementale) aux politiques et aux pratiques d’innovation sur le territoire de l’espace alpin.

En savoir plus : https://socialinnovationstrategy.eu/about/
 

Le Laboratoire COACTIS

Coactis est l’équipe de recherche en gestion des Universités Lumière Lyon 2 et Jean Monnet de Saint Etienne.

Reconnue Equipe d’Accueil par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (EA 4161), elle regroupe une cinquantaine d'enseignants-chercheurs titulaires (Professeurs des Universités et Maîtres de conférences HDR, et Maîtres de Conférences, parmi lesquels certains sont rattachés au Mines Saint-Etienne) et associés et une vingtaine de doctorants.

L’équipe se caractérise par sa dimension pluridisciplinaire (stratégie, finance, marketing, RH, SI…) dans le champ de la recherche en Sciences de Gestion.

Elle se structure autour de quatre axes de recherches, mais aussi autour de programmes scientifiques transversaux qui mobilisent et croisent les compétences des différentes spécialités et disciplines (Performrisk, Plan PME et Aura PMI en sont des exemples caractéristiques). Cette approche correspond aux pratiques réelles des entreprises et des organisations qui ne cloisonnent pas les champs fonctionnels mais croisent au contraire les regards et approches pour construire leurs dynamiques.

Les 4 axes de recherche fédérateurs sont les suivants :

    Axe 1 : Stratégies de développement et pilotage des organisations
    Axe 2 : Finance et gouvernance comportementales
    Axe 3 : Innovations durables: sociales, managériales et entrepreneuriales
    Axe 4 : Cultures de Consommation et Nouvelles Stratégies de Marché

De nombreuses recherches menées à Coactis portent sur les trajectoires, les formes et les dynamiques de croissance des entreprises et des organisations. L’analyse de ces dynamiques se justifie par leurs effets, directs et indirects, sur les formes de partage de la valeur entre les parties prenantes. En lien avec ces trajectoires de croissance et la pression de l’environnement (concurrentiel et digital notamment), des travaux plus récents s’intéressent à la gestion du risque global dans les PME et à la nécessaire évolution des Business Models.

Les champs d’application de ces travaux sont très variés. Ils portent, notamment, sur les dynamiques de croissance des PME (en particulier des PME industrielles) et des ETI, les  problématiques de développement et de structuration des organisations sociales ou solidaires (à ce titre le laboratoire est partie prenante de la Chaire Economie Sociale et Solidaire de Lyon 2), la gestion des organisations de santé.

Les chercheurs de Coactis ont développé une expertise de la gestion des contrats de recherche et la création récente (2017) de la spin-off Lab’NBiz traduit la volonté de répondre aux besoins des acteurs socio-économiques.

En savoir plus : http://coactis.org/


La mention Économie Sociale et Solidaire

Le master, qui a une vocation généraliste, poursuit deux objectifs complémentaires. D’une part, la préparation et la qualification d’opérateurs/trices capables d’appréhender le contexte général de la création d’entreprise et d’activités et la gestion d’organisation, en particulier dans une problématique d’économie sociale et solidaire. D’autre part, la formation de chef.fes de projets ou d’agents de développement aptes à concevoir, conduire et animer des projets partenariaux de développement local ou de solidarité internationale. Plus précisément, le master vise à répondre au besoin de professionnalisation pour de nouveaux métiers.

   -  Animer et gérer des organismes de l’économie sociale et solidaire
   -  Conduire des projets de politiques publiques Territorialisée
   - Accompagner et financer des porteurs de projets de création
   - Préparer et conduire des interventions économiques ou humanitaires au plan international

En savoir plus : Les formations en Economie Sociale et Solidaire

Contacts :

Emilie Lanciano, co-responsbale de la Chaire ESS : emilie.lanciano@univ-lyon2.fr
Hoël Ascouët, coordinateur de la chaire ESS: h.ascouet@univ-lyon2.fr

Informations pratiques

Date(s)

le 14 octobre 2020