Mise à jour le 27 nov. 2022
 
Présentation

Le groupe de travail est constitué d’universitaires et d’acteur·rices de l’ESS qui s’intéressent aux pratiques d’évaluation de la valeur sociale créée par les OESS (objectifs, configurations, modalités de réussite, ...). Les membres ont pour objectif d’échanger et de partager autours d’expériences concrètes (mise en œuvre de démarches d’utilité sociale, d’impact social) en portant l’accent sur les enjeux d’appropriation des outils mobilisés.
Afin de poser les bases de sa réflexion, le groupe a organisé une table ronde sur les pratiques et retours d’expériences d’acteurs afin de partager des exemples concrets de déploiements, d’en souligner les défis et de tenter d’apporter des réponses aux futurs usagers.

Productions
réalisées

Dans un contexte d’intérêt croissant pour la mesure d’impact social, matérialisé par une appropriation renforcée de ces pratiques évaluatives par les organisations de l’économie sociale et solidaire (OESS), le groupe de travail « mesure d’impact social » de la Chaire ESS a souhaité interroger la réalité du phénomène à son échelle. Il s’est donc rapidement donné pour objectif de réaliser un état des lieux des pratiques déployées sur son territoire (Métropole de Lyon, et plus largement région AURA).

Une bibliothèque de cas

Situées majoritairement dans la métropole lyonnaise et réalisées à partir d’entretiens auprès d’une diversité de structures (association, coopérative, entreprise sociale, etc.) et de champs d’intervention, les études de cas rendent compte des connaissances de terrain (expression des besoins et objectifs, étapes des projets d’évaluation, outils retenus) et d’une prise de recul par rapport aux pratiques (difficultés, pistes d’amélioration).

Les membres du GT ont ainsi réalisé un travail de recensement des pratiques d’évaluation abouties menées sur le territoire AURA afin de constituer cette bibliothèque de cas, accessibles au plus grand nombre.

Ce travail empirique à caractère exploratoire, vise, à partir des pratiques existantes :
- à  fournir un état des lieux et à valoriser les dispositifs développés en AURA (connaitre le niveau d’adoption, les types d’usagers et le contenu des pratiques évaluatives) ;
- favoriser l’appropriation des démarches auprès de futurs utilisateurs (capitalisation pour engager une réflexion à partir de démarches inspirantes tenant lieu de repères méthodologiques) ;
- analyser et qualifier les représentations sociales des pratiques d’évaluation d’impact social (influences du rôle social de l’acteur sur sa représentation de la valeur sociale créée par son organisation et la manière de l’appréhender -performance attendue-réelle des dispositifs mobilisés-).
→ Consulter les études de cas

Livre blanc « Les OESS face à l’évaluation de l’impact social : Points de repères tirés d’expériences conduites en AURA »

L’analyse croisée des pratiques recensées a débouché sur la rédaction d’un livre blanc qui a pour ambition de faire émerger des points de repère et précisément :
- identifier les besoins à fournir aux acteurs : quelles connaissances, informations, sont utiles, nécessaires pour surmonter les freins, difficultés mises en évidence ;
- identifier et caractériser les « bonnes pratiques » d’EIS : quels critères les acteurs mobilisent-ils pour qualifier une démarche d’EIS de bonne pratique ?
→ Lire le livre blanc

Vers un écosystème métropolitain de l’impact social

Afin de poursuite de la réflexion sur les enjeux d’appropriation de l’EIS, la chaire porte un projet de postdoctorat ayant pour mission :
- de poursuivre un travail de recensement des pratiques d’évaluation d’impact social par un suivi des anciennes études de cas et l’analyse de nouvelles études de cas. L’objectif est de comprendre les logiques qui favorisent ou freinent aujourd’hui l’appropriation de ces démarches d’évaluation parmi les OESS du territoire ;
- d’analyser l’émergence d’un écosystème territorial autour de l’impact social au sein duquel les OESS ainsi que leurs fédérations et réseaux se structurent, avec l’appui des collectivités territoriales, afin de partager et s’approprier collectivement les outils d’évaluation d’impact social.
Au-delà de l’analyse de cet écosystème, une question sera de se demander si cette structuration territoriale peut permettre aux OESS de s’approprier plus facilement, au regard de leurs propres attentes et spécificités, l’évaluation d’impact social. 

D’autres documents sont à suivre très bientôt ….
 
Ressources

Consultez la BUL pour accéder à tous les travaux produits par le groupe de travail Mesure d'impact social.

Contact

Les personnes à contacter en cas de questionnement ou si vous souhaitez rejoindre le groupe :